A.S.RIVIEROISE : site officiel du club de foot de ST JOSEPH DE RIVIERE - footeo

Les footballeurs devront assurer le maintien dans la deuxième partie du championnat

28 décembre 2016 - 13:33

C’est la trêve hivernale sur les terrains de foot français, l’AS Rivièroise en profite pour dresser son bilan et défi­nir les objectifs de fin de sai­son. Car après des débuts pous­sifs et des résultats frustrants, il est temps pour les deux équi­pes de se poser les bonnes questions. Avant même le début de cet­te trêve, les entraîneurs Davy Francillon, Jacky Gaude  et Steve Lapierre annonçaient vouloir «assurer un bon main­tien » et ne plus craindre la descente jusqu’à la dernière journée. Pour cela, ils vont devoir re­mobiliser leurs troupes qui ont « le moral en berne à cause des résultats ». Cette morosité se ressent sur le terrain et bien sûr n’amène rien de bon. Un cercle vicieux.

Le travail va payer

Alors pour se sortir de cette si­tuation, les entraîneurs sou­haitent « ouvrir la discussion » et inciter tous les membres du club à « se serrer les coudes ». Bien sûr, « tout n’est pas à jeter » , à l’image de certains joueurs qui se sont affirmés dans le groupe, ou d’autres qui ont progressé techniquement. Il faudra s’appuyer sur ces bons acquis pour relever la tête pendant la phase retour. Aujourd’hui, les deux équipes sont aux portes de la reléga­tion. La conclusion va à Gérard Garon, président de l’ASR : « Nous avons surtout eu un manque de réussite. Quand on fait poteau, ça sort, pour les autres équipes ça rentre ». Et d’évoquer les nombreux bles­sés qui ont plombé les effectifs. « Mais je reste confiant, le tra­vail va payer ».

Le capitaine Grégory Perrin va laisser un vide

À  la  reprise  du  cham­pionnat de football début  février,  l’équipe  pre­mière devra faire sans son capitaine. En effet, Grégory Perrin s’en va. Non sans quelques re­grets, mais avec un beau projet. Travaillant dans les télé­communications, il s’est vu proposer un poste in­téressant dans la région niçoise. Alors qu’il avait com­mencé à se former pour devenir entraîneur, il va donc quitter son club de cœur. Cependant, la passion du ballon rond ne s’éteint pas. « Je vais chercher un club là-bas » explique-­t-­il. Tout  gamin, il avait commencé le foot à l’ASR qui avait à l’époque une équipe de jeunes. Puis il a évolué avec l’US Chartreuse-­Guiers. Mais quand il est deve­nu senior, il a souhaité rejouer avec ses partenai­res d’enfance. « Une belle mentalité ». De retour à l’ASR depuis quatre ans, il était devenu capitaine grâce «à sa bel­le mentalité» comme le confie Gérard Garon. Le président du club semble un peu triste de voir «ce pilier du club» partir. Mais Grégory a déjà promis de revenir pour encourager les Rouge et Noir. Nous lui souhaitons une excellente intégration dans la région niçoise.

 

Commentaires

A.S.R

Montage créé avec bloggif

L'A.S.R RECHERCHE UN ARBITRE

LE CLUB CHERCHE UN ARBITRE

A.S.R